Journée sportives et culturelles 2013

Après deux mois d'hiver supplémentaires, l'été a pris la relève en coiffant le printemps au poteau. Quelle aubaine pour les journées sportives et culturelles de cette année qui ont pu se dérouler du 5 au 7 juin à peu près selon les programmes prévus. Les étudiants du Collège du Sud ont pu sillonner monts et vallées, villes et campagnes et assouvir avec plaisir leur curiosité, leur soif de savoir et de dépaysement.


A la découverte des chiens polaires

Diapo1

Jean-Marc Oberson et Trudi Piccand ont emmené quelques groupes d'étudiants du Collège du Sud à découvrir les chiens polaires dans une ferme des hauts de la Veveyse. Même début juin, il s'en est fallu de peu qu'il y ait encore de la neige sur les hauts plateaux fribourgeois et des traineaux à tirer. Mais, l'été à peine paru, a su occuper les chiens, leurs propriétaires et leurs invités à des activités moins frileuses.


Foxtrail à Berne

Un renard s'est caché à Berne. Pour le retrouver, il a caché des renseignements dans 19 endroits différents de la ville. Du 5 au 7 juin, 50 élèves ont suivi les traces du renard et sont partis à sa recherche. Les équipes se sont déplacées à pied, en tram, en train et même en bateau, afin de découvrir des coins connus et moins connus de Berne. Même si les énigmes étaient exigeantes, de nombreuses équipes ont finalement dépisté le renard. La bonne ambiance et la météo agréable ont grandement contribué à la réussite de cette activité.

Diapo2

 

Studienreise nach Berlin 4.6-8.6.2013

Mit einer Gruppe von 20 Schülerinnen und Schüler verbrachten wir drei wundervolle und sonnige Tage in Berlin. Zuerst betrachteten wir die deutsche Hauptstadt vom Fernsehturm aus. Dieser Blick liess uns die Grösse der pulsierenden Metropole erahnen. In den folgenden Tagen besuchten wir zwei Museen. Beim ersten handelte es sich um The Story of Berlin, das spannende Einblicke in die Geschichte der Stadt Berlin und Deutschlands lieferte. Es gehörte auch ein Besuch in einem Atomschutzbunker dazu, der sehr eindrücklich an die Zeit des Kalten Krieges erinnerte. Als zweites Museum stand das ehemalige Stasi-Gefängnis Hohenschönhausen auf dem Plan. Diese Führung machte uns klar, wie starr und ungerecht das politische System der ehemaligen DDR war und wie wertvoll die Meinungsfreiheit ist. 

Diapo3

Am Abend stand ein Kinobesuch auf dem Programm. Der neue deutsche Film Das Leben ist nichts für Feiglinge fand bei Schülern und Lehrkräften grossen Anklang.

Am letzten Tag gönnten wir uns eine Schifffahrt auf der Spree um die Stadt von der Wasserperspektive aus zu geniessen. Während unseres Aufenthalts durften natürlich auch kulinarische Köstlichkeiten, wie der Genuss der berühmten Currywurst, nicht fehlen. Insgesamt war die Studienreise für alle Beteiligten eine unvergessliche Erfahrung!

Image ci-dessus : Brejnev et Honecker, une histoire d'amour protégée par un mur.


Land Art

Lieu : forêt d'Everdes, Echarlens

Objectif : réalisation d'un environnement artistique dans la nature, avec les éléments matériels et formels que celle-ci nous offre.

Le thème proposé aux élèves était le lien entre la terre et le ciel. Il s'agissait de choisir un arbre comme point de référence. Dans un geste d'amitié, les élèves allaient alors jouer avec la verticalité dans une installation éphémère. Pour faciliter les choses, un peu de ficelle de coco était autorisé. Certains étudiants ont travaillé par groupe de 2 ou 3.

Vincent Ottiger et Daniel Savary

Diapo4


Masterchef

diapo_1

 

L'atelier de cuisine proposée par Christine Clerc, Grégory Braillard, Micheline Repond et Nicolas Wyssmueller s'est déroulé à merveille dans les cuisines professionnelles de « La Régalade » à Bulle. Notre chef Grégory, par son savoir, sa technique et son humour a réussi à nous émerveiller devant un poulet qui vole, un canelloni de légumes (réalisé par nos élèves !) ou encore une purée à la vanille ! Quelle idée ! Quelle bonne idée ! Nos vingt-quatre petites mains se sont attelées à toutes les tâches de la confection d'un menu gastronomique ! Des amuses-bouches fins et délicats au dessert gourmand et soigné, ces deux journées furent un grand didactique, de partage et de plaisir ! Merci à nos étudiantes et étudiants pour leur générosité et leur implication !


Pèlerinage au Simplon - Aumônerie

11 collégiens, accompagnés des aumôniers du CO et du Collège, ont marché sur la Via Stockalper de Brig à Gondo, la route historique du col du Simplon.Au sommet, ils ont été accueillis par les chanoines à l'Hospice du Simplon qui leur ont parlé de la spiritualité de la montagne.

Un des retours des jeunes : « Amitiés, partage, montagnes, paysages, réflexion, sensations et émotions : recette idéale pour trois jours de folie au Simplon. Merci pour ces JSC, c'était génial. Et à la prochaine ! »

Diapo2


Objectif 4000

Au départ, nous avions prévu le Bishorn en deux jours. Mais la cabane de Tracuit était fermée, et de toute façon, la neige tombée la semaine précédente nous aurait empêchés d'accéder à la cabane en toute sécurité. C'est le Breithorn qui a été choisi, comme en 2012. C'est probablement le 4000 m. le plus facilement accessible de Suisse. Les installations mécaniques nous élèvent jusqu'à plus de 3800 m, au Petit Cervin. Cependant, les quelque 350 m de dénivelé qui restent jusq'au sommet (4164 m.), il faut les gagner.

Comme nous n'avions besoin que d'une journée pour monter au Breithorn, nous avons occupé la première à se mettre en bouche avec le mur de grimpe de Saxon. C'est une magnifique salle avec plusieurs dizaines de voies parallèles, ouverte depuis septembre 2012 seulement. Bonheur garanti pour les grimpeurs que le temps empêche de partir en extérieur. L'après-midi du jeudi, nous l'avons passé à découvrir un bisse du côté de Lens et d'Icogne.

Image ci-contre : une autre manière d'aborder le Breithorn ;-)

Diapo3

Diapo4


Viaggio a Venezia

Le classi 3GY di italiano (opzione specifica e L3) sono partite alla scoperta della città di Venezia, delle sue bellezze, della sua arte e della sua storia millenaria.

Dopo un viaggio di circa 6 ore e mezzo in treno, arriviamo alla stazione Venezia Santa Lucia, accolti da un sole splendente e da temperature estive.

Le stradine di Venezia sono un vero labirinto e ci perdiamo numerose volte prima di arrivare al nostro albergo… ma anche questo fa parte della scoperta della città !

Durante il nostro viaggio abbiamo ripercorso le tappe della storia di Venezia attraverso le opere artistiche che più la caratterizzano : la basilica di San Marco; il Palazzo Ducale, sede del Doge e del suo Consiglio ; le prigioni segrete che ospitarono anche Giovanni Casanova; il teatro La Fenice dove si esibirono i musicisti più importanti dell’epoca; la chiesa dei Frari con i dipinti e la tomba di Tiziano e di Canova ; la Scuola di San Rocco, affrescata da Tintoretto ; la chiesa di San Giorgio, dell’architetto Palladio.

Gli studenti hanno anche avuto l’occasione di chiacchierare con dei gondolieri, negozianti e gente locale per conoscere meglio la storia antica ma anche attuale della città. E poi, di vedere le isole settentrionali della Laguna : Murano con la sua tradizione secolare del vetro soffiato e Burano con la produzione artigianale di pizzi e merletti.

Prima di ripartire, abbiamo passeggiato nel ghetto ebraico, il più antico ghetto d’Europa, che, dopo le terribili deportazioni degli anni 30-40, cerca oggi di rinascere e di rifar vivere la propria cultura integrata a quella veneziana, così come accadeva già nel Medioevo

En images

Insomma, Venezia è un sogno: il sogno di chi ha pensato di costruire una città su una laguna, il sogno di chi l’ha resa una potenza marittima, di chi ha fatto di lei una città mondana, città di festa, di Carnevale, ma anche di teatro, di arte, di musica. Il sogno dei turisti che ogni giorno rimangono incantati dalla sua bellezza eterna. 

diapo5


Une autre manière de voir l'harmonie du corps et de l'esprit

Une foule d'activités, organisées par Sidonia Heldstab, ont été proposées aux élèves du Collège du Sud. Elles ont offert à ceux qui ont eu envie de plonger dans une autre perception du monde, de l'humain et de son équilibre, l'occasion d'explorer des manière différentes de vivre son corps et son esprit.

Activités proposées : kung-fu, bâton, self-défense, tai-chi, yoga, shiatsu, zumba 

Diapo1

 

Initiation au Kung-Fu

Diapo2

 

Un art-martial oriental: le bâton

Diapo3

Self-defense

Diapo4

Tai-Chi

Diapo5

Shiatsu

Diapo6

 

Yoga et Zumba


César en Gaule voisine

Une quinzaine d'élèves a pu partir sur les traces de César et des Gaulois. L'excursion les a conduits d'abord sur le site d'Alésia, lieu de la célèbre bataille de César contre Vercingétorix. Les étudiants ont découvert le MuséoParc d'Alésia, centre d'interprétation flambant neuf conçu par l'architecte suisse Bernard Tschumi. Ils ont pu approcher une reconstitution d'un camp romain et ont pu assister à une démonstration commentée d'un combat tel qu'il pouvait se dérouler au temps des Gallo-Romains. La visite du musée a permis de comprendre les principaux enjeux de la bataille et a révélé les connaissances les plus récentes sur le quotidien des combattants gaulois et romains.

A Lyon, la deuxième journée a commencé par la visite de la Basilique Notre Dame de Fourvière. La visite la plus importante était cependant le Musée Gallo-Romain de Fourvière : c'est là que l'on découvre les témoignages les plus saisissants des courses de chars romains - sur des mosaïques et sur des lampes à huile - et c'est là que l'on trouve la célèbre table claudienne et le calendrier de Coligny, l'un des rares témoignages de la langue celtique.

Diapo1

 

Les paysages de la Bourgogne ont offert un cadre magnifique à cette excursion passionnante.

Les professeurs accompagnants PERC, SUDB, PASE, PASJ, SIMF


Camp de géologie aux Gastlosen

Encadrés par deux professeurs, Jeff Nottage et Nicole Trezzini, ainsi que Michel Joye, un géographe retraité et passionné de géologie, huit étudiants ont passé trois jours dans les Gastlosen à la découverte des richesses géologiques de la région. Le chalet de Terre Rouge a hébergé tout ce petit monde qui retrouva chaque soir le groupe escalade venant chercher pitance et refuge pour la nuit! Que du bonheur!

Diapo2


Parc régional Gruyère - Pays-d'Enhaut

 

Comment être dépaysé à quelques kilomètres de son domicile? En partant à la découverte du Parc naturel régional Gruyère-Pays-d'Enhaut. Trois jours de retour aux sources: vivre au rythme de la nature; travailler à l'alpage (essarter, dépierrer...); dormir sur la paille, juste au-dessus des vaches de Gebhard et Michèle Schuwey, agriculteurs charmeysans; déguster une fondue à la buvette des Invouettes tout en voyageant aux pays des légendes avec le conteur Dominique Pasquier; découvrir le silence des Chartreux de la Valsainte (qui ont « miraculeusement » ouvert leur porte à notre passage) sous la conduite d'un accompagnateur en montagne féru d'herboristerie (les pétasites en compresses, idéales pour les pieds douloureux) et de fossiles (une ammonite découverte au passage); partir à la découverte de l’économie alpestre, de la faune et de la flore. Autant d'activités qui ont enthousiasmé notre joyeuse équipe.

Les trois accompagnants : Raphaël Peiry; Serge Rossier; Claire-Lyse Pasquier


Balade dans le Lavaux

La première étape de cette journée consacrée au vignoble lémanique, classé désormais au Patrimoine mondial, fut la visite du Domaine des Faverges. Ce dernier appartient à l'Etat de Fribourg, qui en a hérité des moines d'Hauterive en 1848. La visite a été menée par Yvan Régamey, le vigneron-tâcheron qui en assume la gestion. Son enthousiasme, ses anecdotes et sa verve n'ont laissé personne indifférent ! Un verre de moût - et non de vin, comme l'exigeait la Conseillère d'Etat responsable des vignobles - a été servi aux participants.

Puis notre petite troupe s'en est allé pique-niquer sur les hauteurs du bucolique village de Rivaz.

Sous un soleil de plomb - mais qui oserait s'en plaindre après le printemps calamiteux qui nous a été infligé ? - nous avons entamé l'étape sportive de cette journée, soit une bonne dizaine de kilomètres de marche. Après la traversée de la partie la plus pittoresque du vignoble, appelée le Dézaley, nous avons rejoint Cully, Grandvaux et finalement Lutry.

Le retour sur un des bateaux à vapeur de la CGN fut très apprécié. Alexandre Gachet et Valérie Valloton