Aux racines de notre culture

Timgad ou Thamugadi (colonia Marciana Traiana Thamugadi) ville antique fondée par Trajan en 100 dans le nord-est de l'Algérie, classée patrimoine de l'Unesco en 1982

Apprendre le latin, c'est se donner la liberté d'entrer dans le monde de César, de toucher à la culture d'Auguste et de goûter à la poésie de Virgile, de Catulle, de Properce ou d'Horace. Les mots permettent de pénétrer véritablement dans la réalité de la société, de s'initier à son esthétique, de reconnaître comme beau ce qu'un peuple admet comme tel, de comprendre la force des idées exprimées. Les mots transmettent en outre une manière de penser, que ce soit dans le domaine politique, littéraire ou scientifique.

Evoquer le latin, c'est enfin évoquer la lingua franca, c'est-à-dire la langue commune à laquelle ont recouru aussi bien les hommes de lettres que les scientifiques, de façon exclusive jusqu'à la Renaissance, puis de façon plus relative jusqu'au XXe siècle. Aussi n'oublions pas que la langue de Cicéron est également celle de Du Bellay, de Descartes ... et de Newton.

Objectifs et enjeux

Femme assise avec cythare (fresque Villa P. Fannius Synistor Boscoreale, 40-30 av. J.-C.)

Les cours de latin visent ainsi à donner rapidement à l'étudiant les moyens de déchiffrer par lui-même un texte original. Par la lecture et l'interprétation des textes latins, l'étudiant est appelé à développer ses compétences de lecteur :

  • de se situer dans l'histoire et de comprendre les événements et idées d'aujourd'hui ;
  • de mieux comprendre et mieux maîtriser, en l'enrichissant, leur langue maternelle par l'étymologie et par la traduction, comme par la comparaison avec les autres langues, romanes en particulier ;
  • de connaître les enjeux du théâtre en étudiant les œuvres qui se trouvent aux racines de notre théâtre ;
  • de mieux maîtriser les formes de discours ;
  • de former sa capacité à argumenter et à délibérer par l'approche des modes de pensée antiques politiques, religieux et philosophiques ;
  • de développer sa capacité à imaginer grâce à la connaissance des mythes, des représentations de l'Antiquité et des différentes formes de l'art antique.


L'enseignement de la langue et de la culture latines contribue ainsi pleinement à la formation de la personnalité de l'étudiant comme individu et comme citoyen conscient, autonome et responsable. Il est donc en relation d'abord avec l'enseignement du français, mais aussi de l'histoire, de l'éducation juridique et sociale, de la philosophie, des arts (architecture, sculpture, peinture, etc.) et des sciences.

La lecture et la traduction d'extraits authentiques des œuvres majeures de la littérature latine contribuent à la constitution d'une culture commune.

Par la diversité des analyses linguistiques et des réflexions littéraires et philosophiques, la langue et la culture latines contribuent enfin à l'acquisition de compétences intellectuelles.